- La méthode en 8
*
Accueil
Maintenance de la qualité
*a
 
LES 7 ÉTAPES :
Étape 1 : Décrire la situation existante
     Examiner les paramètres qualité :
    • Existe-t-il une liste des défauts qualité ?
    • La liste et elle complète ? (Utiliser les spécifications produits, l'expérience du personnel, les retours consommateurs, les enregistrements qualité, non conformes...)
     Valoriser les paramètres qualités :
    • Est ce que chaque défaut qualité est valorisé ?
    • Est ce que pour chaque valeur, les tolérances sont connues ? (Se référer aux spécifications)
     Décrire les défauts et leur phénomène :
    • Pour une bonne compréhension et l'optimisation des contrôles qualité, les défauts doivent être clairement décrits et si nécessaire, accompagnés d'un schéma ou de photos.
    • Un simple QQOQCP permet, pour chacun des défauts,de décrire globalement le phénomène et d'identifier où et quand il peut se produire. C'est la base de l'aptitude au diagnostic enseignée à l'étape 4 de la maintenance autonome, ainsi que pour la réalisation des matrices qualité.
     Identifier les rôles et les modes opératoires :
    • Lister l'ensemble des contrôles réalisés
    • Qui contrôle quoi ?
    • Quelles sont les fréquences de contrôle ?
    • Existe-t-il des modes opératoires décrivant les rôles et l'application des contrôles qualité ?


    Étape 2 : Rétablir

     Rétablir :
    • Réaliser des audits sur le bon déroulement des contrôles qualité (application des modes opératoires) et rectifier, si besoin, par des actions correctives (rappels, formation, sensibilisation...).
     Vérifier les résultats :
    • Est ce que chaque contrôle qualité fait l'objet d'un enregistrement ?
    • Vérifier les fiches de contrôle et d'autocontrôle. Vérifiez si les défauts constatés y sont mentionnés conformément à l'exigence des modes opératoires (codification défauts, blocages, interventions...).


    Étape 3 :Analyser les causes

     Analyse des causes :
    • Exploiter les enregistrements qualité pour en extraire les défauts les plus rémanents et les plus critiques
     Révision des standards :
    • Lorsque des défauts critiques apparaissent de manière répétitive, il peut être nécessaire d'augmenter les fréquences de contrôle ou de mettre en place une procédure spécifique de contrôle renforcé jusqu'à disparition des défauts.


    Étape 4 : Supprimer les causes

     Examiner les causes :
     Rétablir et améliorer :                    Activité KAIZEN (voir méthode kaizen)
     Contrôler le résultat :
Étape 5 : Établir les conditions
     Réviser les standards :
    • Suite à la réalisation d'un kaizen, un défaut critique peut-être partiellement ou totalement supprimé. La fréquence de contrôle peut alors être modifiée, et si après une période définie il s'avère que le défaut n'a plus aucune chance d'apparaître, le contrôle devient inutile et peut être supprimé.
     Réviser les matrices qualité :
    • Un défaut qualité a, dans la plupart des cas, plusieurs origines possibles sur un équipement de production. Le but d'une matrice qualité et de mettre en évidence l'ensemble de ces origines avec des indices de probabilité pour chacune d'entre elles. À la suite d'un kaizen, l'amélioration de l'équipement concerné peut modifier la probabilité d'apparition d'un défaut ou tout simplement supprimer une ou plusieurs de ses origines. Il convient alors de mettre à jour la matrice qualité de l'équipement concerné.


    Étape 6 : Améliorer les conditions

     Réduire ou espacer le nombre de contrôles :
    • La figure en 8 et une remise en cause permanente du contrôle qualité. Cette méthode permet de contrôler, d'améliorer et de consolider en permanence les pratiques mises en oeuvre pour garantir la qualité des produits finis. Incluant l'amélioration continue, le nombre de défauts et leur criticité doivent  régresser dans le temps. Il convient alors de réviser les modes opératoires à propos du nombre ou de la périodicité des contrôles.
     Réduire les temps de contrôle :
    • Les temps de contrôles peuvent être optimisés par le pilotage visuel ou par l'utilisation de gabarits lorsqu'il s'agit de vérifier des dimensions. La mise en place d'outils de contrôle (balance, dynamomètre ou autres instruments de mesure) permet également de réaliser un gain de temps.


    Étape 7 : Maintenir les conditions

     Optimiser les contrôles :
    • Vérifier périodiquement les modes opératoires relatifs à la qualité et les mettre à jour selon l'ensemble des améliorations et commentaires apportés aux étapes précédentes.
     Piloter les indicateurs :
    • Lister tous les indicateurs possibles
    • Identifier les indicateurs stratégiques (réclamations consommateurs, non-conformités en nombre et en coût, résultats d'audits etc.)
    • Animer un tableau de bord qualité mettant en évidence ces indicateurs, ainsi que les activités, plans d'actions et autres éléments associés.
.