- Maintenance Autonome: étape 2
*
Accueil
Maintenance Autonome
*
            • Éliminer les sources de salissures
            • Supprimer les accès difficiles
            • Développer le pilotage visuel
     Éliminer les sources de salissures:

     La remise à niveau de la journée 5S permet de définir un état standard de propreté grâce à un nettoyage approfondi des équipements. C'est une opportunité pour détecter l'origine, ou la source des fuites (produit, huile, graisse ...):

  • Utiliser une photo grand format ou un plan machine pour cartographier les points de salissures
  • Utiliser des couleurs pour différencier les fuites de produit ou poussières, des fuites d'huile et de graisse
  • Numéroter les fuites au même titre que les anomalies
  • Définir des priorités et un plan d'actions
  • Indicateur de l'activité: gain réalisé sur le temps de nettoyage
     Supprimer les accès difficiles
  • Réduire le nombre de fixations des carters au minimum et adapter des systèmes de fixation rapide (écrous papillons, poignées, trous à dégagement, charnières).
  • Remplacer dans la mesure du possible les carters par des barrières immatérielles (cellules infra-rouges)
  • Centraliser les têtes de graissage et les déporter à l'extérieur de la cartérisation
  • Standardiser les écrous et boulons restants (simplification de l'outillage)
    Développer le pilotage visuel              Exemples de pilotage visuel ou facilité
  • Ajourer les carters en maximisant les parties transparentes (Plexiglas, polycarbonate)
  • Placer des lumières à l'intérieur des machines: observation des mouvements, fuites, état des courroies ...
  • Peindre le fond des carters avec des couleurs claires ou fluo (ex: jaune)
  • Indiquer les niveaux maxi - mini: lubrifiants, consommables, hauteurs de palettes ...
  • Utiliser des cadrans à secteurs de couleur: rouge (mauvais réglage), vert (plage correcte)
  • Utiliser des indicateurs de couleur pour le centrage des tapis, bandes, ou pour la tension des chaînes, courroies ...
  • Utiliser des indicateurs lumineux ou sonores pour signaler les défauts
  • Placer des compteurs pour les défauts les plus critiques ou rémanents
  • Utiliser des systèmes anti-erreurs (Poka Yoké)